dimanche 15 juin 2008

U*sé


Barbara/ Anaïs

4 commentaires:

Pauline a dit…

C'est fou comme presque à chaque fois, je me dis que vous devez vous concerter sur le choix des photos. Tant de connections ne peuvent pas être le fruit du hasard... Si ? Vous vous donnez juste un thème ?

sissi minanaä a dit…

> Juré craché Pauline, nous nous communiquons le mot que nous choisissons à tour de rôle, et nous découvrons l'image de l'autre que lorsque nous préparons le billet.
Des fois on râle parce qu'on trouve que le mot qu'a choisi l'autre est trop dur, mais comme on aime bien les contraintes toutes les deux…
(Barbara, n'hésite pas à donner ta version!)
Pour ce mot en particulier, j'ai aussi pensé aux genoux de pantalons de mon fils aîné! mais j'avais aussi très envie de photographier l'usure d'éléments ruraux qui m'entourent, ici un poulailler…
J'ai moi-même été très amusée lorsque j'ai découvert ces deux images côte à côte.
Preuve quand même que nous ne nous concertons pas, toutes les associations ne fonctionnent pas aussi bien…

Barbara B. a dit…

D'ac d'ac avec Sissi:-)
S'il y avait concertation je pense que les résultats seraient plus harmonieux (ce qui n'est pas toujours le cas je trouve aussi ;-)). Ce pourrait être très intéressant comme démarche que de voir ce qu'a fait l'autre avant de prendre sa photo(un jour l'une/ un jour l'autre par exemple) mais les règles seraient alors différentes. Là je ne vois pas vraiment l'intérêt que l'on pourrait trouver à ne pas respecter cette règle du jeu alors qu’elle a été annoncée. Car c'est drôle et excitant de découvrir l'image qu'à pu faire l'autre chaque jour (en prem’s en plus ;-)). C'est très surprenant de se trouver par exemple des références communes ou de voir que certains mots offrent des propositions qui moi me touchent vraiment beaucoup. (esthétiquement &affectivement) : de très jolies surprises! De mon côté j'ai changé une photo mais pas parce que j'avais vu celle de Sissi mais car j'en avais mis une de peur de ne pas avoir le temps de faire celle que je voulais; comme je l'ai trouvé j'ai changé l'image (il s'agissait de « J*ungle »). Je comprends parfaitement qu’on puisse se poser la question de la concertation et c’est tout l’intérêt de cette « expérience » à mon sens (se questionner):-))).
voilou voilou
merci Pauline!

Barbara B. a dit…

ha je voulais ajouter aussi qu'il me semble qu'il y a d'autres facteurs qui font que l'on peut se demander...
*le fait qu'il n'y ait QUE ces 2 images à voir et donc pas de parasites ou d'interférences visuels ce qui participe pour beaucoup à cette impression d'unité je pense.
*le fait aussi que chaque visiteur regarde ces images avec qui il,elle est/ avec l'idée qu'il,elle se fait p-e aussi de chacune des participantes/ avec ses propres projections aussi donc.